Comment minimiser l’impact psychologique de la perruque ?

Perruque

Perdre ses cheveux, c’est renoncer à une partie de sa personnalité. La perruque se présente comme une solution au problème, mais se heurte souvent à des perceptions négatives. Il importe d’accepter sereinement cet accessoire pour les personnes qui doivent en porter.

Une expérience souvent mal vécue

La chevelure est un véritable atout de beauté, comme en témoignent les expressions comme « se couper les cheveux en quatre » ou « se faire des cheveux blancs ». Quand une personne fait face à une perte de cheveux, notamment à cause d’un traitement anticancéreux, elle se retrouve déboussolée par cet effet secondaire visible de sa maladie. Peu de patients y pensent, mais commander et se faire poser une perruque à Paris, dans un centre capillaire de la capitale mondiale de la mode, permet de bénéficier d’un accompagnement de grande qualité.
De nos jours, il est possible de trouver des perruques fabriquées avec des cheveux naturels. On peut également acheter des prothèses capillaires en fibres synthétiques qui donnent un rendu très réaliste. Et pour cause, des instituts spécialisés en vente et en pose de perruque à Paris et dans de nombreuses grandes villes font des efforts pour réaliser et proposer des produits artificiels haut de gamme, même si la différence de prix reste encore importante.

Les avantages de la perruque

La perruque est un objet qui s’adresse à une clientèle très vaste. Outre les personnes en traitement chimiothérapique, il y a les femmes coquettes qui ont envie de changer de tête pendant quelque temps, mais aussi des hommes qui ont du mal à assumer leur calvitie. Une infinité de modèles de différentes couleurs, textures et longueurs sont disponibles sur le marché. Le plus simple, c’est par exemple de se rendre dans un centre capillaire de perruques à Paris où des professionnels livrent des conseils avisés sur comment accepter sa nouvelle chevelure.
Il est à noter qu’on peut modeler une perruque pour obtenir une vraie liberté de mouvements et un changement non traumatisant, comme s’il s’agissait d’une chevelure naturelle. Si la longueur le permet, on peut les attacher pour faire une queue de cheval, une frange, un chignon ou des mèches. Bien entendu, c’est pendant la consultation qu’on doit en parler avec le spécialiste.
L’entretien d’une perruque doit être effectué correctement si on veut conserver toutes ses qualités et son aspect original. Des laboratoires spécialisés ont mis au point des produits de soins adaptés à cet accessoire, comme s’il s’agissait de vrais cheveux. Il est aussi à rappeler que le port d’une perruque n’empêche pas la repousse naturelle des cheveux, car la plupart des modèles permettent au cuir chevelu de respirer. Les follicules pileux ne sont pas agressés, et peuvent reprendre leur cycle normal de production de cheveux.

Related Post