Le jetting, une nouvelle technologie de précision

jetting

De nos jours, mise à part la sérigraphie, il existe d’autres procédés pour imprimer sur des supports autres que le papier. En effet, le jetting en fait partie. C’est une technique d’impression en 2D ou 3D qui consiste à projeter de la matière sur un support déterminé. Le jet de matière fixe des gouttelettes de résine sensibles à la lumière sur le support. Ces gouttelettes seront ensuite durcies grâce à une lumière essentiellement constituée d’ultraviolets. Une autre technique consiste à projeter un liant sur un lit de poudre. Ce liant va faire en sorte que les différentes particules de poudre se collent entre elles.

Les différentes sortes de jetting

La technique du jetting se divise en deux grandes catégories : le Material Jetting ou jet de matière et le Binder Jetting ou liage de poudre.

Le jet de matière ou Material Jetting

En principe, le jet de matière ressemble fortement à l’impression sur papier classique en 2 D. Il y a de nombreuses têtes d’impression qui vont déposer des gouttelettes de matière sur un support donné, tout comme l’imprimante dépose de l’encre sur une feuille de papier. En général, la matière utilisée est de la résine photosensible ou photopolymère, qu’il faudra ensuite durcir aux ultraviolets. Le fait d’utiliser plusieurs têtes d’impression à la fois permet la combinaison de plusieurs types de photopolymères, mais également de plusieurs couleurs en même temps. Le procédé permet ainsi une impression rapide, mais précise. Le jet de matière est à l’origine de procédés tels que le Nano Particle Jetting ou encore le DOD (Drop-On-Demand).

Le liage de poudre ou Binder Jetting

Tout comme le jet de matière, ce procédé-ci est relativement simple et est expliqué par son nom. Il consiste à déposer un liant sur une fine couche de poudre. Ce liant agit à la manière d’une colle qui vient fixer les particules de poudre entre elles. Il suffit ensuite de répéter le procédé sur toutes les couches jusqu’à obtenir le produit fini. Ici, il n’y a pas réellement besoin de support d’impression. Plus concrètement, la poudre agit déjà comme tel. Après l’impression, il suffit de dépoudrer la pièce finale et de la nettoyer à la pate à braser. Il y a encore quelques étapes après l’impression proprement dite avant d’obtenir le produit final. Les étapes de nettoyages en font notamment partie. Pour que vos imprimés soient colorés, il vous faut utiliser des liants de couleur qui vont permettre de colorer la pièce finale.

Les cas d’application du jetting

Grâce à son extrême précision et la facilité avec laquelle il peut déposer les couleurs, le jetting est idéal pour créer de petites pièces en 3D. Néanmoins, cela ne signifie pas que le procédé ne convient pas aux grandes pièces. Pour pratiquement tous les travaux de précision, le jetting est la technique idéale. Par exemple, le Material Jetting est très utilisé dans le domaine médical. On s’en sert pour créer des pièces anatomiques pour aider les médecins. C’est également la technique idéale pour créer des prototypes de gadgets en tous genres. Le Binder Jetting, quant à lui, est très sollicité dans le secteur de la fonderie. On l’utilise pour faire des moules en sable qui vont accueillir du métal chaud.

Avec l’évolution de la technologie, il devient de plus en plus facile de manier et d’utiliser les différents types de matériaux que nous avons à notre disposition. Le jetting en témoigne, et vue son efficacité, cette technique va bientôt faire l’unanimité partout dans le monde. À condition d’être préparé, le procédé est relativement simple.

Related Post