Le béton est-il polluant ?

le_beton_est_il_polluant

Dans la construction et le montage d’une maison, le béton est généralement un outil indispensable. Mais au vu de certaines raisons, notamment le facteur pollution qu’on lui associe, les ingénieurs l’utilisent de moins en moins. Alors, le béton est-il réellement polluant ? On vous dit tout ici.

Petit rappel sur ce qu’est le béton

Le béton est un mélange de matériaux minéraux utilisés dans les chantiers de construction. Sa préparation nécessite la présence des granulats (sable, graviers, etc.), d’un liant (ciment par exemple) et de l’eau. Le mélange de ces trois catégories de constituants produit une pâte qui peut être coulée ou modelé pour donner des chantiers (pierres artificielles ou briques).

Il est très facile de confondre le béton à d’autres types de mélanges tels que le coulis et le mortier. Leurs méthodes de préparation sont totalement différentes. En effet, contrairement à ces deux assemblages, le béton fait intervenir le gravier en plus de l’eau, du sable et des adjuvants. Le béton serait donc une forme plus avancée du coulis et du mortier.

Il en existe de différents types. On peut citer notamment le béton armé, le béton projeté, le béton extrudé, le béton de terre, le béton de chaux ou le béton bitumineux.

Le béton, un danger pour l’écosystème

La production du béton par les industries fait partie des premières causes de la pollution atmosphérique dans le monde. Déjà, le réchauffement ou la cuisson de la roche fait dégager une grande quantité de CO2 dans l’environnement. Pour une tonne de béton, 900 kg de CO2 sont libérés dans la nature. Par an, des milliers de tonnes sont fabriquées dans toute la planète. Une question de réchauffement climatique est donc engagée.

En dehors du réchauffement de la planète dont il en est l’un des principaux acteurs, il est également toxique pour le sol. Un sol où le béton a coulé devient une zone à fort risque pour la santé. Non seulement le mélange ne doit en aucun cas s’infiltrer dans la nappe phréatique, mais aussi, cette zone devient inexploitable. Le béton empêche la survie de toute espèce végétale et s’endurcit sur la surface.

A noter que des entreprises luttent contre ce phénomène en développant des nouvelles technologies de ciments bas carbone comme Ciments Hoffmann.

Un véritable danger pour la santé humaine

Les risques du béton ne vont pas seulement à l’endroit de l’atmosphère en général, mais aussi de la santé humaine. La pollution atmosphérique dont il est auteur augmente les risques des maladies respiratoires telle que la silicose auprès de la population.

Pour les personnes en contact direct avec le béton, il est conseillé de porter des combinaisons de protection. Au contact de la peau, le béton frais cause des problèmes allant de l’ordre de l’irritation à des brûlures graves. Il altère la vision en créant des lésions aux yeux également.

Le béton, un acteur défavorisant en eau potable

Après la pollution de l’environnement, c’est le tour de l’eau. Dans les régions où le béton est produit, la consommation en eau potable est menacée à cause de son infiltration en profondeur. Aussi, sa production nécessite une grande quantité d’eau. 10 % de l’eau assimilée par l’industrie mondiale est consommée par le béton. Ce phénomène met à rude épreuve les régions du tiers-monde, surtout en période de sécheresse.

Enfin, le béton est un corrosif dont il faut se méfier. S’il est indispensable dans les constructions, il est aussi un des facteurs destructeurs de la planète.

Related Post