Elaguer les arbres au printemps : bonne ou mauvaise idée ?

elagage-arbre-printemps

Pour éviter que des végétaux imposants ne nuisent à la sécurité de votre propriété, les abattre n’est pas l’unique issue. Vous pouvez également les élaguer. C’est une opération qui permet, entre autres, la préservation de la santé de vos arbustes et l’harmonie de l’espace vert. Dans ce cas, il faut savoir précisément quand faut-il les tailler.

Les avantages d’élaguer au printemps

Avant tout, il faut savoir que le moment propice pour émonder un arbre dépend de la nature de celui-ci. Mais il faut également prendre en compte les conditions climatiques de votre région. Ainsi, vous pouvez émonder tout au long de l’année, hormis pendant la montée de sève. Toutefois, si vous faites appel à une entreprise d’élagage expérimentée, elle vous indiquera certains cas particuliers nécessitant d’intervenir au printemps.

C’est la saison de la renaissance pour les plantations après avoir subi les fortes épreuves de l’hiver. En effet, durant la période printanière, on peut observer de nombreux végétaux avec des branches mortes ou abîmées et des rameaux malades sous l’effet du froid. Néanmoins, ces branchages peuvent représenter un vrai danger pour les environs et risquent de tomber à tout moment. De ce fait, l’émondage doit être fait rapidement après le dégel afin d’assurer la sécurité du voisinage. C’est pourquoi certains artisans vous conseillent d’émonder vos arbustes au début du printemps. Pour la réalisation de cette opération, il vaut mieux contacter un professionnel comme cette entreprise d’élagage dans le Bas Rhinqui est expert dans ce domaine.

Par ailleurs, pendant cette période, les végétaux entrent en étape de croissance accélérée. Ils pourront donc constituer leurs stocks de manière optimale pour obtenir une bonne immunité contre les maladies. Ainsi, à ce stade, ils sont plus résistants aux diverses agressions. De nombreux experts profitent de cette résistance pour émonder efficacement les plantes sans les massacrer pour autant. De plus, la cicatrisation pourra s’opérer plus aisément pour favoriser le bien-être de l’arbre. En outre, le printemps est le temps de repousse des fleurs et des bourgeons. Du coup, un ébranchage de mise en forme est recommandé pour une meilleure reconstitution du feuillage. De même, les conditions climatiques au cours de la saison printanière sont plus adaptées pour cette pratique. En effet, il ne fait ni trop froid ni trop chaud. Ce qui permettra à vos arbustes de rester à l’aise.

Les inconvénients d’ébrancher les végétaux au printemps

Bien que l’émondage au printemps soit recommandé, il y a tout de même quelques risques à noter. Cela concerne essentiellement la taille de certaines espèces comme le bouleau, l’érable ou le chêne. En effet, tailler ces plantes en début de printemps pourrait occasionner une bonne montée de sève. Ce qui attirera les insectes ravageurs sur les plaies fraîches issues de l’ébranchage et favorisera la contamination de celles-ci.

En outre, il faut noter qu’élaguer les arbustes pendant cette période peut être dangereux pour l’écosystème. En fait, certains oiseaux se servent des branches pour comme habitat naturel. Ils y pondent et couvent leurs œufs pour assurer leur pérennité. Dès lors, émonder à cette saison constitue un vrai danger pour ces animaux et leurs progénitures. Là encore, l’appel à une entreprise d’élagage qualifiée est indispensable. Elle peut déterminer le moment propice à la pratique de l’ébranchage.

Enfin, il faut savoir que tailler au printemps peut être néfaste pour le sujet en question. En effet, cette pratique risque de détruire ses boutons à fleur et affecter par la suite la floraison.

Related Post