Comment savoir si je souffre d’électrosensibilité ?

L’électrosensibilité toucherait environ 2% de la population française, soit plus d’un million de personnes. Si elle n’est pas prise au sérieux par tout le monde, cette affection peut pourtant être très invalidante pour ceux qui en sont victimes. Difficile en effet pour eux de fuir les ondes électromagnétiques présentes absolument partout.

Comment reconnaitre l’électrosensibilité ? Comment se protéger ?

Les effets des ondes sur la santé

Les effets des ondes électromagnétiques sur notre santé sont encore mal connus, surtout sur le long terme. Certaines études révèlent des risques de cancers du cerveau, d’affaiblissement de la fertilité masculine, de fausses couches…

Les études sont controversées car les conclusions sont parfois très divergentes. Dans le doute, l’OMS a classé les ondes électromagnétiques comme potentiellement cancérigènes en 2011. Les agences de santé imposent certaines règles aux fabricants pour protéger les usagers, notamment les plus jeunes.

Mais au-delà des conséquences à moyen et long termes, certains n’arrivent déjà plus à supporter les ondes électromagnétiques sur le court terme. Le sentiment d’être exposé aux ondes déclenche ainsichez eux un ou plusieurs symptômes et on parle alors d’électrosensibilité.

Les signes de l’électrosensibilité

Les signes cliniques de l’électrosensibilité sont délicats à étudier. En effet, rien n’a été prouvé par les études scientifiques. Ceci ne veut pas pour autant dire que l’électrosensibilité n’existe pas, simplement que ne nous comprenons pas comment cela fonctionne.

Les symptômes les plus communément rapportés sont des acouphènes, des migraines, de la fatigue, des picotements dans les mains. Certains patients rapportent des troubles du sommeil, de l’anxiété et des troubles dépressifs.

Si vous vous reconnaissez dans ces symptômes, notamment après avoir utilisé votre téléphone portable, vous pourriez souffrir d’électrosensibilité.

S’il n’existe aucun traitement de l’électrosensibilité à l’heure actuelle, l’OMS encourage les médecins à prendre très au sérieux ce phénomène et à traiter les symptômes qui en découlent.

N’hésitez donc pas à vous tourner vers votre médecin si vous souffrez d’un de ces symptômes que vous associez aux ondes électromagnétiques. Il pourrait vous aider à gérer les signes mais il faudrait également réfléchir à la cause de ces maux.

Se protéger des ondes électromagnétiques

Pour se protéger des ondes électromagnétiques, l’ANSES a émis plusieurs recommandations.

Dans un premier temps, utilisez le kit mains-libres aussi souvent que possible. En effet, éloigner son téléphone portable le plus possible de son crâne est un premier réflexe à prendre.

Essayez également de ne pas le garder dans la poche de votre pantalon ou de votre veste. L’objectif est vraiment de mettre le plus de distance possible entre votre corps et l’appareil.

Choisissez des téléphones au DAS les plus bas, qui garantissent une exposition plus faible. N’utilisez pas votre téléphone lorsque le réseau est mauvais car celui-ci émet alors beaucoup plus d’ondes pour essayer de se connecter à l’antenne.

Pour les enfants, l’utilisation du téléphone se doit d’être encore plus contrôlée. Au-delà des ondes électromagnétiques, de tels écrans peuvent avoir des effets négatifs sur leur développement.

Vous pouvez également essayer de vous équiper de dispositifs anti-ondes. Différents objets existent : patch pour téléphone portable, pierres aux propriétés absorbantes, vêtements doublés de fibres de métal… À vous de faire votre choix en fonction de ce qui vous parait le plus adapté.

Related Post