Aimants thérapeutiques : des minéraux aux bienfaits particuliers

La médecine naturelle séduit depuis toujours de nombreux adeptes. Cela s’explique notamment par les différentes solutions qu’il est possible d’adopter en fonction des besoins de chacun. D’autant plus que la plupart sont efficaces et durables sans aucun risque pour la santé. C’est le cas de la magnétothérapie, une méthode qui utilise essentiellement les aimants thérapeutiques pour soigner différents types de douleurs et d’autres affections.

1. La magnétothérapie en quelques mots

Pour votre information, les aimants ont été utilisés depuis des siècles. Dans l’antiquité, nos aïeux ont déjà constaté que la magnétite, qui est un aimant naturel, était capable de soulager les douleurs. Bien que cette pratique ait disparu à une époque, elle a refait son apparition à la fin du 19e siècle avec l’usage des aimants néodyme. Ils sont très utilisés en médecine douce et apportent de nombreux bienfaits.

Généralement, l’efficacité des aimants thérapeutiques est générée par plusieurs actions particulières.

En premier, lorsqu’on place les aimants sur la peau, ils créent un champ magnétique puissant. Du côté de la zone douloureuse, le champ magnétique crée des micros-courants à faibles intensités non perceptibles par le patient dans les vaisseaux sous-cutanés. De son côté, le cerveau repère ce signal considéré comme « agresseur ». Il le géolocalise rapidement et pour répondre, il produit des endorphines qui sont considérées comme des antidouleurs naturels. Ces derniers seront envoyés par voie sanguine vers la zone concernée afin d’apaiser la douleur.

En second lieu, les aimants thérapeutiques sont aussi capables de réduire l’action des fibres C des nerfs périphériques. C’est-à-dire que les aimants bloquent la transmission des messages de la douleur au cerveau. Les nerfs de la zone douloureuse n’arriveront plus à communiquer la présence de douleur sur la partie concernée.

Troisièmement, les aimants rétablissent le champ magnétique d’origine de la partie douloureuse afin de l’aider à guérir.

2. Mode d’utilisation des aimants et leurs champs d’action

Les aimants thérapeutiques sont faciles à utiliser. Déjà, il faut tout d’abord détecter l’emplacement exact de la douleur et y placer les aimants. En général, les aimants peuvent se fixer à l’aide d’adhésifs. Dans certains cas, il est possible d’opter pour des textiles appelés magnéto-actifs où les aimants sont déjà intégrés.

Dans le domaine de la magnétothérapie ou thérapie magnétique, les aimants thérapeutiques peuvent aider à accélérer la guérison de nombreuses pathologies et douleurs, à savoir : cicatrisation, arthrose, tendinite, arthrite, fatigue, migraine, troubles du sommeil… 

  1. Quel type d’aimant thérapeutique choisir pour les traitements ?

Les aimants néodyme sont les seuls à offrir une action thérapeutique. Souvent, il faut vérifier la rémanence de l’aimant pour savoir son efficacité. La meilleure rémanence est de 14500 Gauss ou au minimum 12200 Gauss. En plus de cela, ils doivent être dotés d’un revêtement hypoallergénique pour être utilisés dans la magnétothérapie.

Mais comment choisir les aimants thérapeutiques ? 

Pour votre information, le choix dépendra spécialement des douleurs et des zones à soigner. D’autant plus qu’il existe différents diamètres d’aimants selon les zones particulières à traiter comme le dos, la tête, le pied, le genou ou encore l’épaule. Chaque aimant doit avoir un marquage pour différencier la face Nord ou la face Sud. Il est également préférable de sélectionner des aimants à bords arrondis, bien plus faciles à manipuler.

Related Post